Visite chez Emballage St-Jean

Published on 20/04/2017

En ce beau jeudi matin, grisonnant de smog, nous partons à l’aventure hors de Shanghai pour visiter l’entreprise Emballage St-Jean ou St-Jonhs Packaging à Kunshan. Nous devons faire une bonne centaine de kilomètres pour arriver à l’usine. Pendant l’heure quarante-cinq de voyagement presque entièrement sur l’autoroute, nous avons eu le plaisir d’admirer le paysage hétéroclite de cette Chine en plein développement. On observe des terrains vacants avec des détritus et, au loin, d’énormes tours à bureaux et d’habitation sans oublier un peu d’espace forestier ici et là.

Arrivés à bon port, nous pouvons enfin nous dégourdir les jambes. Très rapidement nous sommes accueillis par la directrice des ressources humaines qui nous conduit dans une salle de conférence et nous présente James Xia, général manager et Jerry Dong, technical manager qui sera notre guide pour la visite de l’usine dont il a lui-même été responsable de l’organisation. Nous sommes étonnés de l’entendre s’exprimer en français avant qu’il nous explique qu’il a fait ses études à Montréal et qu’il connait le club des Canadiens allant même jusqu’à s’enquérir des séries éliminatoires.

On a appris que l’entreprise, fondée en 1954 à Pointe-Aux-Trembles, imprime les sacs de pain qu’on retrouve dans nos épiceries au Canada. On a eu la chance de voir l’impression des sacs de pain de marque « Italiano », « Bon matin » et plusieurs autres destinées à d’autres pays. La compagnie ne fait pas qu’imprimer les sacs, elle les fabrique à partir de petites billes de plastique venant du Moyen-Orient! Imaginez, le simple sac de pain que vous achetez à l’épicerie est composé d’éléments qui viennent de partout dans le monde. En plus ils traversent la planète pour finalement atterrir dans votre épicerie de quartier. C’est vraiment ce qu’on appelle de la mondialisation!

L’entreprise Emballage St-Jean ne fait pas que des sacs à pain, elle diversifie aussi ses activités dans les produits d’emballages d’hygiène personnelle (Johnson & Johnson est d’ailleurs un de leurs clients), les sacs pour des produits alimentaires (humain et animal) et j’en passe.

Vous trouverez toutes les informations utiles concernant l’entreprise sur le site suivant http://www.sjpack.com/.

Après la présentation, nous enfilons des sarraus et des filets pour cheveux et nous visitons notre première une usine de production de la mission. Avant d’entrer dans l’usine on doit se nettoyer les mains et passer à travers un sas où il y a des jets d’air permettant d’enlever un maximum de poussière sur notre corps. À l’intérieur de l’usine, l’odeur de plastique nous prend immédiatement à la gorge, mais on s’y habitue après quelques minutes. Le bruit des machines qui transforme les petites billes de plastique en sac est infernal. D’ailleurs, tous les employés ont de bouchons. Un peu plus tard, on nous a fait visiter la salle des presses ainsi que la salle de montage et d’expédition.

La visite terminée on arrive tous au constat suivant: les normes de sécurité et les conditions de travail des Chinois ne sont vraiment pas les mêmes qu’au Québec. On peut vraiment se considérer chanceux de travailler dans un bel environnement!

Écrit par : Olivier Nadeau

Si vous avez des commentaires ou questions, n’hésitez pas!