La mission

LE PROJET

Les ingénieurs de demain devront maîtriser non seulement des savoir-faire sur le plan technique et scientifique, mais également des savoir-être qui leur permettront de travailler aisément dans un monde globalisé, au sein d’équipes multiculturelles et interdisciplinaires.

Depuis 2012, les projets de Missions InterÉTS ont permis à 34 étudiants inscrits au Baccalauréat en ingénierie à l’ÉTS de vivre une immersion culturelle dans un pays industrialisé avec lequel l’ÉTS entretient des liens de collaborations scientifiques et industrielles. Les étudiants sélectionnés proviennent de différents génies (mécanique, construction, électrique, logiciel et technologies de l’information, opérations logistiques et gestion de la production automatisée) et se démarquent par leur intérêt marqué pour l’ingénierie dans sa dimension internationale.

Lors de visites d’entreprises et d’universités dans le pays hôte, les étudiants découvrent et s’inspirent des approches et des modèles très différents en technologie, en gestion, en innovation, en entrepreneuriat, dans la formation des ingénieurs, dans les relations interpersonnelles et bien plus encore. Les missions se sont déroulées avec grand succès au Danemark (2012), en Suède (2013), en Allemagne (2014), au Royaume-Uni (2015) et au Japon (2016). En avril 2017, la mission se déroulera en Chine, pays reconnu pour ses prouesses en ingénierie et en technologie de pointe.

PRÉPARATIFS DE MISSION

Pendant les quatre mois précédant la mission, les étudiants sélectionnés se préparent intensément lors de séminaires hebdomadaires qui comprennent des entrevues avec des personnes originaires du pays hôte vivant à Montréal, par des lectures et même des échanges par Skype avec des étudiants du pays hôte afin de préparer leur arrivée. Ces apprentissages pré-départ sont ensuite validés sur le terrain par des expériences concrètes et des questions soulevées lors des réunions dans les entreprises et les universités visitées.

AU RETOUR DES MISSIONS

Au retour de ces voyages souvent très exigeants en raison de leur rythme effréné d’observations, d’analyses techniques et d’échanges avec des spécialistes à l’international, les jeunes universitaires reviennent de leur séjour à l’étranger souvent avec des idées novatrices et doivent rédiger un rapport de mission. Cette rigoureuse démarche est encadrée par les responsables du programme et le rapport est présenté à nos généreux partenaires qui peuvent ainsi réaliser l’importance de ces échanges et profiter des observations acquises lors du voyage.

Nos partenaires du milieu des affaires peuvent continuer à entretenir des liens avec les étudiants et parfois, recrutent leurs futurs stagiaires ou ingénieurs pour leur propre organisation.