L’omniprésence du mobile